Les études en France2019-01-06T15:35:06+00:00

Les études

Une rapide présentation en haut de page et une approfondissement en bas de page

Le cycle d’étude

Depuis le décret du 5 septembre 2015 les études en France de kinésithérapie sont portées à 4 ans précédées d’une année universitaire.
Le décret 2015-1110 définit :
Les dispositions générales d’accès à la formation
Les dispenses de scolarité dont certains candidats peuvent bénéficier ;
La durée et le contenu du programme de formation ainsi que les modalités de certification ;
Les référentiels d’activités, de compétences et de formation.
Mise en oeuvre à la rentrée 2016
L’arrêté du 2 septembre 2015 fixe le nouveau programme d’études en France conduisant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute et en précise les modalités. Il définit précisément :
Les dispositions générales d’accès à la formation ;
Les dispenses de scolarité dont certains candidats peuvent bénéficier ;
La durée et le contenu du programme de formation ainsi que les modalités de certification ;
Les référentiels d’activités, de compétences et de formation ;
Les unités d’enseignement (UE) à valider conduisant au diplôme.

L’accès aux études

L’accès aux études en France pour obtenir le diplôme de Kinésithérapeute requiert quelques prérequis.
Les conditions d’entrée :
Les candidats doivent être âgées d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission.
Elles doivent justifier :
de l’obtention du baccalauréat français ou d’un titre admis en dispense, ou de la réussite à un examen spécial d’entrée à l’université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires,
ou d’une expérience professionnelle de cinq ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale.

Dispositions générales concernant l’accès aux études :
L’admission en IFMK préparant au diplôme d’état de masseur-kinésithérapeute s’effectue après une 1ère année universitaire, prioritairement Paces, et validée dans l’une des 3 filières suivantes :
Médecine (PACES),
STAPS,
Sciences, technologies, santé.
Le nombre de places attribuées aux instituts de formation par filière et par université, fait l’objet d’une convention.

La formation sera partagée en deux cycles de deux ans : le premier cycle étant consacré aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, par exemple), le second étant plus pré professionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice).
L’objectif est de donner à l’issue de ces cinq années d’enseignement supérieur, les compétences pour exercer la profession dans toute sa diversité. En effet, la pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement des troubles du mouvement ou de la motricité de la personne ainsi que des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles.

Cette réforme reconnait le niveau d’ingénierie des kinésithérapeutes avec des objectifs de santé en matière de rééducation.

EN SAVOIR PLUS

EN RESUME
Le masseur-kinésithérapeute est titulaire d’un diplôme d’Etat. Ce diplôme se prépare depuis 2015 en quatre ans dans des instituts publics ou privés agréés. Désormais intégré dans le cadre LMD, il permet de valider 240 crédits ECTS en attente de la reconnaissance du grade de master 2.
Cette réforme reconnait le niveau d’ingénierie des kinésithérapeutes avec des objectifs de santé en matière de rééducation qui vont au-delà du statut précédent de technicien où cantonnait les dernières définitions du décret d’acte.

L’accès à la formation s’effectue après la première année commune aux études de santé (PACES), la première année de licence sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) ou une première année de licence dans le domaine sciences, technologies, santé).
La sélection est encadrée par un numérus clausus (2 756 places pour l’année 2017-2018). Elle nécessite un bac scientifique (S notamment).

La formation est partagée en deux cycles de deux ans : le premier cycle étant consacré aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, par exemple),
Le second étant plus pré professionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice).
Durée de formations : 6 670 heures au total : 1 980 heures pour la formation théorique et pratique, 1 470 heures de formation pratique, 3 220 heures environ de travail personnel.
Texte officiel

La réforme des études
Une réforme est mise en place dans les IFMK depuis septembre 2015.
Cette réforme modifie les modalités d’accès aux instituts de formation, le nombre d’années d’études, le niveau de reconnaissance du Diplôme d’État.
Cette réforme reconnait le niveau d’ingénierie des kinésithérapeutes avec des objectifs de santé en matière de rééducation

Résumé de l’arrêté du 2 septembre
Suppression du  concours Physique–Chimie –Biologie est supprimé.
Allongement de la durée de formation en IFMK , qui est passé de 3 à 4 années à partir de la rentrée 2015.
Le diplômé d’état recevra 240 ECTS : (European Credits Transfer System) pour les 4 années de formation, ainsi que 60 ECTS pour l’année de formation/sélection universitaire suivie
La formation en kinésithérapie prend également une forme universitaire. La formation permettra de valider des Unités d’Enseignement (UE) représentant des domaines thématiques de formation.
Elles s’inscrivent dans l’approche globale par compétence de la formation qui ont préalablement été rapprochées des nécessités de la profession.

Les modalités d’accés à la formation

  PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé)

Ce mode de sélection pour la plupart des étudiants, et tend à se généraliser dans le cadre de la réingénierie du Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute.
Cette année de PACES permet l’acquisition des connaissances en anatomie et physiologie indispensables dans la formation de kinésithérapeute.

L1 STAPS (Sciences Techniques des Activités Physiques et Sportives)
La validation de la première année de licence de STAPS peut permettre d’intégrer un IFMK, sous réserve de classement en rang utile

L1 Sciences
La validation de la première année de licence Sciences peut permettre d’intégrer un IFMK, sous réserve de classement en rang utile.

Accès PACES : la plus grande partie des étudiants passent par une année d’école préparatoire pour majorer  leur chance de réussite au concours. Il est courant de faire 2 années de « prépa ».
La « prépa » n’est pas en partenariat avec l’IFMK
Ces années ne sont pas formatives et elles ne donnent lieu à aucune reconnaissance. En cas d’échec, elles ne permettent pas de réorientation.
De plus, le coût de cette année préparatoire peut être très élevé (avoisine les 3000€).

Formation des masseurs-kinésithérapeutes déficients visuels
Des IFMK sont spécialisés pour recevoir des étudiants déficients visuels. Ils sont accessibles sur dossier, permettant d’intégrer une première année de préparation puis quatre années de formation.

Autres filières d’accès par l’intermédiaire des dérogations et passerelles.
Lire sur notre site ces possibilités :
– Sportif de haut niveau.
– Les entrées dérogatoires

Par un système de validation d’acquis pour les titulaires de diplômes « para médicaux » et les titulaires d’un diplôme de formation générale en sciences médicales, maïeutiques, odontologiques ou pharmaceutiques. De même, les titulaires d’une licence dans le domaine sciences, technologies, santé, les titulaires d’une licence en sciences mention « sciences et techniques des activités physiques et sportives »(STAPS) et les titulaires d’un diplôme reconnu au grade master sont éligibles à une entrée dérogatoire.

Textes Officiels

Pour l’admission en IFMK: Arrêté du 16 juin 2015 relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’Etat de masseur-Kinésithérapeute

et Arrêté du 31 décembre 2015 modifiant l’arrêté du 16 juin 2015 relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute

Pour l’admission des SHN (Sportifs de Haut Niveau): Arrêté du 26 août 2010 relatif aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité (en cours de modification)

Pour l’année spécifique des étudiants déficients visuels:
Arrêté du 21 décembre 2012 relatif à l’année spécifique aux études en masso-kinésithérapie pour personnes en situation de handicap d’origine visuelle

Pour les 4 années de formation en institut:
Décret et arrêté du 2 septembre 2015 relatifs au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute