Mode d’exercice 2019-01-09T15:20:56+00:00

Mode d’exercice

Le masseur kinésithérapeute a le choix de son mode d’exercice : libéral et/ou salariat, conventionné ou non. L’exercice salarié souffre d’une rémunération allant de 1200 euros à 2400 euros en moyenne associée à un temps de travail réglementé (35h).

Lire notre dossier sur l’exercice salarié et sa désaffection.

Le domaine de compétences et d’activité est très varié. Il peut aller du secteur pédiatrique au secteur gériatrique, en passant par les services de rééducation fonctionnelle ou de réanimation. L’exercice en centre de rééducation attire certains kinésithérapeutes. En effet, il permet notamment de participer à la prise en charge de patients opérés ou neurologiques. Pour conclure, les pathologies sont à priori différentes de celles des cabinets libéraux.

En comparaison, en libéral, la rémunération est plus élevée mais l’activité est souvent plus chronophage. Ainsi, la pratique est souvent « généraliste ». Cependant,  certains collègues choisissent parfois de s’orienter vers un secteur en particulier (pédiatrie, sportifs…). De plus, l’exercice se fait majoritairement sur prescription médicale. Il est toutefois possible de développer d’autres activités parallèles (ostéopathie, esthétique, prévention, formation, cours de remise en forme, encadrement sportif ou ateliers de gériatrie…) au sein de son cabinet ou à l’extérieur. De moins en moins de kinésithérapeutes exercent seul au profit d’exercice en groupe (maison de santé ou structures multi professionnelles ou non…). En conclusion, cela donne la possibilité de plateaux techniques plus attractifs.

Enfin, l’exercice en milieu rural diffère de celui en milieu urbain, chaque mode ayant ses avantages et ses inconvénients (proximité ou non des patients, montant des charges fixes notamment immobilières, charge de travail…)